NIVEAU99 BOUTIQUE ASSISTANCE BLABLALAND LA-CONFISERIE HORIA
1 922 508 joueurs | 145 en ligne

Vous n'êtes pas identifié.

#1221 11-01-2017 14:10:32 - Suicide, euthanasie et automutilation.

Anaking
Pseudo: Anaking
 
Blabla Vaillant
Chat
Forum
Messages: 19

Re: Suicide, euthanasie et automutilation.

Je commence par le moins pire...LE SUICIDE!!
Le suicide se joue sur le plan mentale, l'idée vient surtout lorsque la personne est faible mentalement très faible fragile et qu'elle se sent pas capable de reussir les divers solutions qui s'offrent a elle. Dans la religion (je suis pas religieux on se calme) c'est un péché car bla bla bla bla bla... Déjà on sera d'accord pour dire qu'un vrai suicidaire n'en parlera jamais! Ce qui va predire son acte c'est son comportement bien qu'il sera faux devant certaine personne des traits au niveau du visage fait des apparitions qui peuvent frapper faut pas s'arreter a ca en disant "elle doit etre fatigué" mais chercher plus loin.
Quand une personne cache quelque chose ce qui est facile a decouvrir c'est le fait qu'elle le cache! Elle joue un peu le role d'une sentinelle ca en joue aussi...Ce ne sont pas toujours les memes cas mais les seules que je connais et les plus repandue sont les même pratiquement.
Generelement les personnes qui se suicide font ca pour abréger une souffrance physique ou intérieur, mais la decision est mentale la personne manque de courage de soutient ou de force. Un suicide voulu est un suicide reussie!!!
Une tentative de suicide (éssayer de se tuer mais rester en vie) je trouve ca grotesque comme mot, la personne se blesse gravement pour se faire remarquer et se faire passer pour une victime, personnellement je le finis a la pelle, non seulement il se fait du mal (chacun sa merde) mais il en fait a ses proches et cause de la peur!

Pour automutilation!
je l'ai déja vécu je l'ai déja experimenté, et...et...et...
Bah déjà pour ma part je le fesais car avant vers mes 16ans avec le sport tout ca je savais que physiquement je devenais quelqu'un de fort mais mentalement ca allait pas (ca me regarde) pour essayer de "survivre" j'essayer d'obliger mon cerveau a se focaliser sur une douleur que j'étais sur de bien le supporter, et une douleur assez forte, pour que mentalement je me focalise que sur celle la...c'est un peu le coup de je fais mal a un endroit plus que celle ou je suis bléssé...l'inconvenient c'est que ca laisse des cicatrices...

  L'euthanasie je suis beaucoup pour vu les cas qu'il y a sur bbl je penses que leur parent ont deja y songé mais que...bon ok.
le cas d'un homme légume qui est plus capable de quoi que se soit est un fardeau pour lui et sa famille qui le voit dans un etat comme ca...a un moment oui tu abrèges les souffrances.


early_girl a écrit:

Quand ça va mal, répétez-vous cette phrase le plus longtemps possible dans votre tête : « Je suis formidable. Je suis fort. Je suis beau/belle. Je mérite de vivre. Cet intimidateur, s'il recommence je le balance au prof. Je suis capable parce que je suis MAGNIFIQUE. »

Weshhh Yasmine on vit plus a l'époque des petits oursons! :')


Tu dois être identifié pour voir les signatures des membres : S'identifier ou s'inscrire
 

#1222 30-01-2017 23:32:58 - Suicide, euthanasie et automutilation.

Npma
Pseudo: Npma
 
Blabl'Anonyme
Chat
Forum
Messages: 394

Re: Suicide, euthanasie et automutilation.

OpTiiC a écrit:

early_girl a écrit:

Quand ça va mal, répétez-vous cette phrase le plus longtemps possible dans votre tête : « Je suis formidable. Je suis fort. Je suis beau/belle. Je mérite de vivre. Cet intimidateur, s'il recommence je le balance au prof. Je suis capable parce que je suis MAGNIFIQUE. »

Weshhh Yasmine on vit plus a l'époque des petits oursons! :')


Non, mais des fois ça nous redonne confiance de se dire qu'on peut être capable, et pas besoin d'être un petit ourson pour le faire. Et je ne crois pas que rire est très approprié dans le contexte, le suicide n'est pas quelque chose de drôle qu'il faut prendre à la légère comme tu le fais justement. Je ne veux pas paraître dramatique mais c'est ce que je pense. De plus, mon nom n'est pas Yasmine mais early_girl, tu as peut-être fait une faute de frappe...

 

#1223 30-01-2017 23:38:35 - Suicide, euthanasie et automutilation.

Izelle
Pseudo: Izelle
 
Blabla Toxic
Chat
Forum
Messages: 1515

Re: Suicide, euthanasie et automutilation.

Pour une fois je suis d'accord avec toi ! On se moque trop souvent des choses comme ça, parce que c'est cucul, niais, stupide... mais n'oubliez pas qu'il n'y a pas de vérité mais que des jugements. Le suicide vient surtout d'un manque de confiance en soi ; se dire qu'on est incapable de continuer à vivre en est la preuve. On a trop souvent tendance à oublier le pouvoir d'un véritable sourire et des pensées positives. Moi même j'ai du mal à positiver quand je suis dans un état dépressif, mais il faut se dire que les erreurs sont faites pour ne plus être recommencées. Plutôt que se dire qu'on est belle, moche, que sais-je, le mieux est de se mettre la vérité en face ; voir les faits tels qu'ils sont, et y réfléchir avec la tête froide, car il est inutile d'essayer de se convaincre de quelque chose qui n'est pas vrai, qui dépend des circonstances ou qui ne provient que d'un avis subjectif.


Tu dois être identifié pour voir les signatures des membres : S'identifier ou s'inscrire
 

#1224 08-02-2017 22:36:52 - Suicide, euthanasie et automutilation.

Sharley
Pseudo: Sharley
 
Blabl'Accompli
Chat
Forum
Messages: 179

Re: Suicide, euthanasie et automutilation.

Mikila a écrit:

Difficile a écrit:

Hello !



Je trouve que le suicide et la tentative de suicide sont deux choses différentes , car la tentative de suicide n'est pas directe , et des fois n'est pas exécutée tandis que le suicide est direct , si quelqu'un veut vraiment mourir il ne va pas dire " Je vais tenter de me suicider !"

Honnêtement, je trouve les personnes suicidaires particulièrement égoïstes. Elles ne pensent pas à ce que leurs tentatives peuvent engendrer autour d'eux, ils ne pensent qu'à leurs propres intérêts et sont butés sur leurs idées. Je pense que ces personnes-là sont faibles, et n'ont pas le courage d'affronter leurs problèmes tels qu'ils sont, et préfèrent simplement se faire souffrir et se blâmer pour tout ce qui leur arrive. Je sais que mon point de vue peut paraître assez difficile à comprendre, mais je pense que ce sont ces mots-là qu'il faut aborder pour réveiller une personne coincée dans un cercle vicieux sans issue.

Après avoir fait face à plusieurs personnes suicidaires qui proclament être "cerné" et "détesté", je remarque que la tendresse n'y change rien. J'ai pourtant tout essayé ; j'ai conseillé des rendez-vous chez un psychologue, j'ai conseillé de venir me voir en cas de soucis, de penser aux autres... mais croyez-moi, c'est cette tendresse, cette "pitié" qui les affaiblit. Au contraire, il faut être direct, pousser ces personnes, et leur montrer tout ce qu'ils gâchent en se terrant dans un futur sombre et sans espoir. Il faut leur montrer toute ces fenêtres qui s'ouvrent à eux, et ces dizaines de chemin qu'ils peuvent prendre, car la vie ne se déroule pas sur qu'une seule voie, il y a plein d'autre d'opportunités qui s'ouvrent à nous.

Mais par où pourrais-je bien commencer…? Sans grande prétentions je m’autorise à affirmer que tu n’as sûrement jamais vécue l’état psychologique qui vient de paire avec les idées suicidaires, car si tel était le cas jamais au grand jamais tu n’évoquerais le mot Égoïsme dans ton post. En effet, je ne prétends pas avoir la science infuse, mais j’affirme plutôt avoir deux tentatives de suicide derrière la cravate ainsi que des symptômes dépressif. Non peut-être que cela ne justifie pas tout bien entendu, mais je crois que seule une personne ayant ce type de pensées peut comprendre un tel geste et être digne d’écoute…  Me concernant, je peux t’avouer en toute franchise que au moment d’une tentative ou d’un acte définitif non (enfin dans mon cas) tu ne penses aucunement à tes proches ni au fait que cela leur fera du mal, car tu es si envahi et si vide à la fois que c’en est insupportable… Tu n’es simplement pas là, tu perds complètement le contrôle, tu n’es plus maître d’aucune de tes pensées c’est … effrayant, si je puis le dire ainsi. Faible? Je ne sais pas Courageux? Peut-être pas non plus. Tout ce que je sais c’est que je croulais sous la pression, car non ce ne sont pas tout les suicidaires qui se sentent détesté au contraire dans mon cas tout était trop, je souhaitais être parfaite (et même encore..) dans tout… Une note de 80% m’était inacceptable et je m’embarquais dans tout les comités prenant tellement de responsabilité me démontrant ainsi à moi-même j’étais capable et forte et démontrant aux autres que j’allais y arriver et puis quand tout s’est mis à me péter au visage je ne l’ai pas supporté, car dans mon esprit c’était parfait ou rien. En effet, confronté une personne dépressive ou suicidaire à la réalité est important, mais avec parcimonie te dirais-je, car c’est ce que l’on a fait avec moi après mon premier geste l'on me disait que j’étais capable de me relever que je n’aurai aucun problème que j’allais retourner subito presto à l’école qu’il n’y avait pas de problèmes là car il ne cessait de me dire tu es une fille intelligente tu vas y arriver et malheureusement ça ne m’a vraiment pas aidée, au contraire cela n’a fait que me confortée dans mes pensées… Tu sais la dépression et les idées suicidaire c’est délicat et différent pour chacun tu ne peux pas traiter ça avec de grosses généralités à la noix bien stéréotypés il faut au contraire décoder, analyser et cela prend du temps. Bref, je suis tout à fait estomaquée que ce genre de pensés puissent encore subsistées dans le mental de certaine personne malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation qui ont été faite auprès du public. Je comprends ton incompréhension face à ce geste car moi aussi je vis de l’incompréhension face à une personne vivant des troubles anorexique et/ou boulimique, mais ce n’est pas une raison pour la traiter de lâche de faible et d’égoïste (car oui cette maladie poussée à l’extrême peu causer la mort, ma petite cousine de 10 ans y a passer près il y quelque mois..). Tes mots me révulse et m’inspire la lâcheté de l’incompréhension, car c’est bien plus facile d’émettre une opinion pour montrer à la populace que l’on un avis nous aussi que de simplement admettre que l’on ne comprend pas…
Bref, ce n’est pas que le fait de sentir moche et incompris mais aussi toute les variantes de l’anxiété, comme moi ici présente sociale et de performance qui peuvent pousser à de tel geste… Peut-être cela t’aiderait-il à comprendre ou peut-être pas, mais bon je tente le cout tout de même, lorsque j’étais dans de grosse crise suicidaire je ne cessais de me dire moi je ne veux pas vivre avec cette pression constante sur les épaules ce désir de toujours performer je ne veux pas et je ne peux pas alors pourquoi je continuerais à endurer cela? Sur le coup quand tu vas mal ça sonne logique, mais avec du recul et de l’aide ça commence à perdre de son sens, mais aussi parfois à en gagner lorsqu’on entend de telles idioties... Tout cela pour dire que ton commentaire me blesse et m’indigne profondément, fais en ce que tu en veux maintenant.


Tu dois être identifié pour voir les signatures des membres : S'identifier ou s'inscrire
 

#1225 09-02-2017 00:21:12 - Suicide, euthanasie et automutilation.

Shikazumi
Pseudo: Shikazumi
 
Blabla Champion
Chat
Forum
Messages: 646

Re: Suicide, euthanasie et automutilation.

Très d'accord avec le post ci-dessus du mien (Sharley). Car en effet, il existe plusieurs raisons pour lesquelles certains agissent ainsi (automutilation, tentative de suicide).  Mikila, tu sembles décrire les suicidaires d'une telle facilité alors que la réalité, elle, est tout autre.



Difficile a écrit:

car la tentative de suicide n'est pas directe

Après une tentative de suicide, on se retrouve à l'hopital, si ? Le suicide est l'initiative de vouloir s'enlever la vie, or une tentative ne serait-elle pas un échec de pas avoir réussi cet acte ?



early_girl a écrit:

Je crois qu'on mérite tous de vivre. Oui on va mourir un jour, mais pas en se pendant. Dénoncez vous intimidateurs, c'est ce que je conseille. Le suicide n'est pas une option.

Le suicide est une option, bien que parfois très mauvaise.


Tu dois être identifié pour voir les signatures des membres : S'identifier ou s'inscrire
 

#1226 09-02-2017 00:50:13 - Suicide, euthanasie et automutilation.

Npma
Pseudo: Npma
 
Blabl'Anonyme
Chat
Forum
Messages: 394

Re: Suicide, euthanasie et automutilation.

Shikazumi a écrit:

early_girl a écrit:

Je crois qu'on mérite tous de vivre. Oui on va mourir un jour, mais pas en se pendant. Dénoncez vous intimidateurs, c'est ce que je conseille. Le suicide n'est pas une option.

Le suicide est une option, bien que parfois très mauvaise.

Oui peut-être, mais je parlais pour les gens qui lisent ce message et qui ont l'idée du suicide dans la tête, pour les encourager. Je crois que tu as mal interprété mon post.

 

#1227 11-02-2017 00:58:49 - Suicide, euthanasie et automutilation.

Kelya
Pseudo: Kelya
 
Maître des Profils
Chat
Forum
Messages: 4287

Re: Suicide, euthanasie et automutilation.

@Izelle
Je ne pense pas que les raisons des moqueries soient celles que tu viens d'énoncer, se mutiler, se suicider n'est pas quelque chose de "niais" ni "cucul". Attention, je ne dis pas que tu l'ai dit toi même je préfère juste éclaircir ce point en te disant que les personnes se moquant, ne prennent pas ces raisons-là principalement.
Le suicide ne vient pas forcément d'un manque de confiance en soi et tu pourrais être surprise des causes parfois. On peut lier la cause à une situation sociale misérable, une situation familiale compliquée et bien d'autres choses.
Vous liez trop le suicide aux moqueries  - peut-être que tu te focalises sur les suicides d'adolescents qui passent aux informations (??) et c'est là que vous avez tout faux malheureusement. Être au bord du suicide va bien au delà de l'état dépressif tu ne peux pas le comparer à ton comportement lorsque tu es dans cette situation. C'est justement en se mettant la réalité des choses en face que certains en arrivent là - on se rend compte de la situation déplorable mentale ou bien physique ou bien les deux dans laquelle nous sommes et nous nous retrouvons impuissant devant toute ces choses.


Tu dois être identifié pour voir les signatures des membres : S'identifier ou s'inscrire
 

#1228 11-02-2017 03:44:10 - Suicide, euthanasie et automutilation.

iFile
Pseudo: iFile
Blabla Toxic
Chat
Forum
Messages: 11

Re: Suicide, euthanasie et automutilation.

La tentative de suicide peut être ou une induction à l'acte ou un appel à l'aide.
C'est vraiment malheureux.. je suis le premier à le dire mais j'ai cette chose qui me hante chaque jours depuis 3 ans,
bien que je ne les pas réellement fait j'ai comme détruit, briser des bouts de vie de gens qui m'entoure..
Je pense que j'aurais jamais assez de recule et de courage pour comprendre ce qu'a vécu ma famille lors de cette acte.
Maintenant avec le temps je me dis que j'ai fait ça.. sans avoir aucune notion de risque je me rend compte que j'aurais pu crever
ou pire.
Les traces ne s'effaceront jamais.. qu'es que je répond aux gens quand il me demandent?.. Et bien je n'arrive pas à assumer.. parfois je me regarde dans le miroir et je me dis "mais.. qui m'a fait ça.." comment est ce que j'ai pu faire une tel chose????" comme quoi notre personnalité évolue de jours en jours.. nous mourons chaque jours en évoluant notre conscience.. malheureusement notre temple qui abrite notre âme ne ce change pas si facilement.. Parfois j'ai peur de moi même.. quand j'ai bu il arrive que mes cicatrices m'appelle .. je ne me contrôle plus ça a deja fini en bain de sang et le lendemain cette culpabilité énorme d'imcomprehension.
J'en porte un point positif c'est que ça m'a aider à me renforcer m'endurcir..
Sinon les gens qui ce mutile sont souvent en phase d'adolescence je pense et ont un grand besoin de ce sentir vivant ils veulent tester leurs limites et ce procuré du bonheur facilement.. c'est aussi une façons de matérialisé une certaine haine ou déprime, malheureusement le fait de la matérialisé la fait au contraire évoluer et on rentre dans un cercle vicieux.

Jamais la première ligne s'il vous plaît merci


Tu dois être identifié pour voir les signatures des membres : S'identifier ou s'inscrire
 

#1229 19-02-2017 13:44:52 - Suicide, euthanasie et automutilation.

Reisuke
Pseudo: Rei
 
Blabla Perfectionné
Chat
Forum
Messages: 717

Re: Suicide, euthanasie et automutilation.

hey guys !
je vais direct être franc avec vous par rapport à ce sujet, (le suicide et l'automutilation - j'ai oublié euthanasie dans mon texte )  je suis totalement contre et je trouve ça presque dégouttant. Mais avant que toi, oui toi tu m'agresses, laisse moi te dire que j'ai mes raisons et je vais les expliquer.

J'ai vécu dans des hôpitaux depuis le début de mon adolescence pour des raisons de santé, et dans les hôpitaux, des jeunes mal dans leurs peaux il y en a beaucoup. La pédiatrie et la psychiatrie ont des règles différentes, mais les jeunes souffrent tout autant. J'ai connu de nombreuse personne se scarifiant, se rentrant des aiguilles dans les jambes et même certaines se suicidant.

En hôpital, la plus part du temps, les jeunes s'entraide même si ils ne s'aiment pas forcément. tout simplement car là bas c'est pas la joie, on veut tous s'en sortir et rentrer chez nous. et des scarifications des patients j'en est soigné beaucoup..... de peur que des infirmiers les voient, je prenais la responsabilité de faire moi même les soins.
malheureusement, j'ai vu aussi beaucoup de cas de suicide. et ça, c'est bouleversant. comment se dire que cette personne c'est elle même donné la mort alors qu'elle te soutenait pour affronter la vie. Ou une autre qui était toujours souriante, racontant toujours ses malheurs avec une touche d'humour et de maturité.

Je ne peux supporter de voir des mutilations car j'en est beaucoup trop vu dans ma vie, et les personnes qui s'en font juste pour " essayer " ou autre raison stupide, j'ai juste envie de vous giflez. La mutilation n'est pas un acte à prendre à la légère, c'est un appel au secours. encore maintenant, l'image des bras en sang de mes camarades de chambre est encore encré en moi.

je dis tout ça par rapport à mon vécu mais au lieu de vouloir se charcuter les bras pensant se faire " du bien ", s'il vous plait, parler juste à quelqu'un, déballez votre sac et essayer de vous en sortir. car même si vous pensez que vous ne faites que du mal à vous lors d'une scarification, vous faites en réalité du mal à beaucoup de personne.



vous n'êtes jamais seul ♥

Dernière modification par Reisuke (19-02-2017 13:50:01)


Tu dois être identifié pour voir les signatures des membres : S'identifier ou s'inscrire
 

#1230 22-02-2017 12:18:07 - Suicide, euthanasie et automutilation.

Satsuki
Pseudo: Nagise
 
Blabla Certifié
Chat
Forum
Messages: 746

Re: Suicide, euthanasie et automutilation.

I'll write in black ink as it is one mourning topic.

L'euthanasie.
Provoquer le décès volontairement, tout en restant souhaité par le futur défunt : en voilà, un sujet tabou !
Alors que la majorité des personnes que je connais, si ce n'est toutes, considèrent la mort comme une tragédie inqualifiable, je ne parviens pas à comprendre cette logique de pensée. Mourir, c'est un fait, la conclusion d'une vie qui n'a rien de plus terrifiant qu'un long sommeil. C'est l'épuisement simultané de chaque cellule d'un même corps, réceptacle qui seul nous relie à la vie et au monde tel qu'on le connait. Oui, mourir n'a décidément rien d'une tragédie — comment pourrait-ce l'être alors que la personne partie n'en est même pas consciente ? Les véritables acteurs du drame sont les vivants, gorgés d'un flot infini de sensations : eux sont les derniers à souffrir, mais le travail du deuil permettra, un jour, de lâcher la main de l'être aimé qui n'est désormais plus.
Là est le principal enjeu de l'euthanasie : la souffrance. Dans mon raisonnement nihiliste, vivre est un acte insensé et immoral mais tant qu'il apporte satisfaction, reste un beau voyage, et l'on peut alors se donner une volonté de ne pas quitter cet état. Mais dès qu'un être vivant se démène dans une situation fatale qui ne lui permet plus de trouver ni joie, ni bien-être, il ne sert à rien de lutter à garder sa vie. Un raisonnement simple, mais qui résume mon positionnement sur l'euthanasie - qui s'approche tout de même assez de celui de l'Allemagne et des Pays-Bas mentionnés dans la description. Ainsi, je considère qu'une autorisation de mort doit être impérativement transmise par le patient avant de prendre cette décision et, si ce dernier ne se trouve plus en état d'exprimer quoi que ce soit, cette tâche, afin de rester la plus objective possible, devrait selon moi revenir aux résultats d'une étude réalisée sur les proches du souffrant. À condition, bien sûr, que celui-ci ne voit aucune chance de soulagement, sans quoi un tel acte reviendrait à abréger le voyage d'un individu quand il pourrait encore l'apprécier, à lui arracher un bonheur potentiel. Enfin, dans une démarche de respect des règles éthique en faveur des vivants plus que pour respecter le décédé, l'euthanasie passive et le suicide médicalement assisté sont les méthodes que je privilégie autant que cela soit possible (mauvaise idée s'ils s'avèrent lents et atrocement douloureux).
Petite parenthèse : l'aide au suicide pour les personnes âgées, bien quelles ne souffrent que de leur grand âge, me semble beaucoup plus délicat. D'un côté, permettre et encourager leur décès, en sachant que beaucoup d'entre eux se retrouvent déjà abandonnés dans des maisons de retraite et ne reçoivent que de très superficielles visites, sous-entendrait véritablement que ceux-ci, seuls et fardeaux pour la société, ne possèdent plus une vie assez importante pour qu'elle puisse être protégée et briserait d'un grand coup le moral des seniors. Mais d'un autre côté, la vieillesse apporte avec elle des souffrances parfois terribles qui, tant que la science n'est pas en mesure de les soulager, méritent que l'on comprenne le désir d'en finir des sujets concernés. Des soins et une nette amélioration de la qualité de vie à cet âge me semble être une bien meilleure solution, mais cela revient aux proches de la personne concernée de prendre les mesures nécessaires pour qu'elle jouisse au mieux de la fin de ses jours.

L'automutilation.
Je ne parlerai pas des pré-ados scarifiés en cherchant à suivre une quelconque mode emo.
Les cicatrices. Chaque vision de quelqu'un qui en porte m'attriste vraiment : elles sont les vestiges d'une souffrance terrible contre laquelle on a tout tenté jusqu'à la destruction de son propre corps. Le problème en soi ne consiste pas en de simples marques sur la peau - s'il n'y avait que ça, que l'addition à la lame contre la chair dans son apothéose d'endorphine (car oui, l'auto-mutilation est une drogue et le besoin de la pratiquer frappe quand on est au plus bas),  le seul problème que j'y verrais serait le risque de se blesser trop profondément pour pouvoir en guérir, pris sur l'urgence et la soif du moment. Mais l'auto-mutilation, ce n'est pas que des traits rouges et fins percés dans la pulpe humaine. Se frapper, se mordre, se brûler ou tout simplement rechercher coûte que coûte la douleur physiquement l'est également. La raison ? Certainement parmi les plus courantes sont retrouvés le sentiment d'une punition méritée, le désir de se sentir vivant et le besoin de compenser une souffrance psychologique par l'état de bien-être dans lequel plonge l'endorphine. Peut-être aussi quelques fantasmes masochistes. Mais peu importe l'origine, de telles blessures témoignent toujours d'un mal épouvantable, c'est ce qui me fait de la peine et ce que je considère comme la priorité, pas la technique utilisée pour endiguer ce mal (et je préfère de loin voir quelqu'un qui se mutile que quelqu'un accro à la clope, l'alcool ou la drogue).


Tu dois être identifié pour voir les signatures des membres : S'identifier ou s'inscrire
 

Réponse de l'équipe NIVEAU99

Ce topic ne contient aucun message de l'équipe Niveau99

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB © 2002–2005



Jeu tchat discute blablaland
Entre l'adresse mail d'un ami pour l'inviter
(connecte-toi et gagne jusqu'à 700 blabillons)

L'humeur du jour
Par Nonoe, dernier post de Orea

La bombe
Par Nonoe, dernier post de XCVIII

Tes musiques du moment
Par Bold, dernier post de Censored

Marabout, bout d'ficelle : Version forum
Par Nonoe, dernier post de Kelya

Puzzle
Par Nonoe, dernier post de Lyngen